John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

Quand proposer une fermeture percutanée dans un foramen ovale perméable ? Volume 3, numéro 1, Janvier-Février 2007

Auteurs
Département de cardiologie, hôpital Bichat, 46 rue Henri-Huchard, 75018 Paris, Département d’anesthésie-réanimation, Centre de diagnostic et de traitement de l’attaque cérébrale

Le foramen ovale perméable (FOP) est une anomalie fréquente (20 à 25 % de la population). L’échocardiographie transthoracique avec épreuve de contraste en respiration normale et après manœuvre de Valsalva est l’examen de référence pour dépister un FOP. L’échocardiographie transœsophagienne (ETO) confirmera la localisation septale du shunt droit-gauche et complètera l’analyse anatomique de la cloison interauriculaire, notamment à la recherche d’un anévrisme du septum interauriculaire (ASIA). La survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) chez un sujet jeune doit faire rechercher l’association FOP-ASIA dont l’indication de fermeture doit être posée, après un bilan exhaustif, en collaboration avec les neurologues. Des études randomisées sont nécessaires pour asseoir l’efficacité de la fermeture percutanée sur des preuves scientifiques solides. Les migraineux suscitent actuellement un engouement grandissant car des cas de guérison définitive ont été décrits après fermeture d’un FOP. Ces cas isolés incitent à poursuivre les études avant de proposer un dépistage de FOP chez les migraineux, car le plus souvent celui-ci est découvert à l’occasion d’un AVC. La découverte d’un FOP à l’occasion d’un accident de décompression chez un plongeur doit faire discuter l’opportunité d’une fermeture d’arrêter ou de modifier la pratique de la plongée. Le FOP peut parfois être responsable à lui seul d’une hypoxémie grave, dont la fermeture peut être immédiatement bénéfique.