John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Compte-rendu du congrès de l’ISPOR Europe 2018 Volume 38, numéro 4, Décembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6

Tableaux

Auteurs
1 Pôle de Santé Publique, Service d’évaluation économique en santé, Hospices civils de Lyon, Lyon, France ; Université Claude Bernard Lyon 1, Hesper EA 7425, Lyon, France
2 Pôle de pharmacie, Site Groupe Hospitalier Sud, CHU Bordeaux, Bordeaux, France
3 Unité de recherche médico-économique, CHU de Montpellier, Montpellier, France
4 Pôle pharmacie et stérilisation, Hôpital Pasteur 2, CHU de Nice, Nice, France
5 Département de pharmacie clinique, Hôpital universitaire Gustave Roussy, Villejuif, France
6 Service de pharmacie-stérilisation, Hôpitaux universitaires de Strasbourg et Laboratoire HuManiS (EA 7308), Strasbourg, France
7 Service de pharmacie, Grand Hôpital de l’Est Francilien, Meaux, France
* Correspondance
  • Mots-clés : biosimilaires, aide informelle, public profane, médico-économie
  • DOI : 10.1684/jpc.2019.0424
  • Page(s) : 201-12
  • Année de parution : 2019

Le congrès de l’ISPOR Europe (International society for pharmacoeconomics and outcomes research) s’est tenu à Barcelone du 10 au 14 novembre 2018. Un groupe de pharmaciens, médecins et économistes en santé présents à Barcelone, a choisi de vous en restituer les messages forts. Les auteurs ont ainsi compilé les restitutions des différentes sessions en quatre grandes parties : 1) Quels sont les rôles des politiques de santé sur la pénétration des biosimilaires en Europe ? 2) L’aide informelle, trop souvent omise des études médico-économiques ; 3) Le programme de recherche médico-économique (PRME) français ; 4) Les économistes en santé face au public profane.