John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Caractérisation de l’utilisation du dioxyde de soufre et des sulfites dans les médicaments dispensés en France en 2022 Volume 42, numéro 3, Septembre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

Tableaux

Auteurs
1 Gustave Roussy Cancer Campus, 114, rue Édouard Vaillant, 94800 Villejuif, France
2 U1030 Inserm, 114, rue Edouard Vaillant, 94800 Villejuif, France
3 Centre Léon Bérard, 28 Prom. Léa et Napoléon Bullukian, 69008 Lyon, France
4 Université Claude Bernard Lyon 1, 43, bd du 11 novembre 1918, 69100 Villeurbanne, France
* Correspondance : D. Morel

Les sulfites font partie des 37 excipients à effet notoire listés par l’ANSM que l’on peut retrouver dans les spécialités pharmaceutiques françaises1. Ils sont susceptibles de provoquer des réactions d’hypersensibilité sévères et des bronchospasmes chez les patients intolérants.

Les recommandations générales quant à la conduite à tenir pour les patients sensibles aux sulfites se limitent à « l’éviction des vins et des produits contenant des sulfites en grande quantité », sans précision sur la question de la prescription et de la dispensation des médicaments. Dans cet article, nous faisons le point sur ces substances : pourquoi sont-elles utilisées, qui sont ces patients intolérants, quels sont ces médicaments contenant des sulfites, en quelle quantité, et doit-on surveiller leur administration chez les patients sensibles ?