John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Prise en charge des patients atteints de cancers cutanés avancés Volume 5, numéro 2, Mars-Avril 2019

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Saint-Louis
Centre d’oncodermatologie
1, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris
France
2 Cancéropôle
Avenue Irène Joliot-Curie
Toulouse
France
3 Hôpital Henri Mondor
Service de dermatologie
51, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
Créteil
France
4 Gustave Roussy
Service d’onco-dermatologie
114, rue Edouard Vaillant
Villejuif
France
5 Hôpital Bichat
Service de dermatologie
46, rue Henri Huchard
Paris
France
6 Hôpital Ambroise Paré
Service de dermatologie générale et oncologique
9, avenue Charles de Gaulle
Boulogne-Billancourt
France
7 Institut national de la santé et de la recherche médicale U976
Paris
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : mélanome, carcinome cutané, immunothérapies, thérapies ciblées, traitements adjuvants
  • DOI : 10.1684/ito.2019.0154
  • Page(s) : 103-8
  • Année de parution : 2019

La prise en charge des patients atteints de mélanome avancé a connu une véritable révolution ces dernières années. À l’ère des immunothérapies (anticorps anti-PD-1, anticorps anti-CTLA-4) et des thérapies ciblées (association d’inhibiteurs de BRAF et MEK), des rémissions prolongées sont désormais possibles effaçant presque complètement les chimiothérapies de l’arsenal thérapeutique de cette maladie. Plus récemment, ces traitements ont démontré leur efficacité en situation adjuvante chez les patients à haut risque de récidive.

Développés initialement dans le mélanome, les anticorps anti-PD-1/PD-L1 ont plus récemment montré une efficacité majeure dans d’autres tumeurs cutanées comme les carcinomes épidermoïdes cutanés avancés et le carcinome de Merkel métastatique.