John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Interactions médicamenteuses entre antirétroviraux et chimiothérapies et thérapies ciblées Volume 5, numéro 6, Novembre-Décembre 2019

Tableaux

Auteurs
1 APHM, Hôpital La Timone
Laboratoire de pharmacocinétique et toxicologie
264, rue Saint-Pierre
F-13005 Marseille
France
2 AP-HP, Hôpitaux Universitaires Pitié-
Salpêtrière – Charles Foix
Oncologie médicale
47-83, boulevard de l’hôpital
75013 Paris
France
3 Sorbonne Université
INSERM
Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de
santé publique, équipe Theravir
56,boulevard Vincent Auriol
75646
Paris
France
4 Aix Marseille Univ, INSERM 1207, IRD
190, EFS IRBA
Unité des virus émergents
27, boulevard Jean Moulin
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : interactions, antirétroviraux, thérapies ciblées, cancer
  • DOI : 10.1684/ito.2019.0186
  • Page(s) : 318-22
  • Année de parution : 2019

Les interactions entre les traitements du VIH et du cancer sont nombreuses et peuvent avoir des conséquences cliniques majeures, nécessitant une attention particulière pour éviter la survenue de toxicités sévères ou un échappement thérapeutique. Elles sont principalement dues à des toxicités additives ou à des interactions liées aux voies métaboliques communes au niveau des transporteurs membranaires et/ou des enzymes hépatiques, en particulier du cytochrome P450. Ce potentiel d’interactions élevé, bien connu avec la chimiothérapie classique, reste également significatif avec les nouvelles thérapies ciblées, la majorité de ces molécules étant également substrats, inhibiteurs et/ou inducteurs des enzymes hépatiques et/ou des transporteurs. Il est donc particulièrement important de les évaluer avant d’initier un traitement anticancéreux chez un patient infecté par le VIH. De ce fait, les réunions de concertation pluridisciplinaire sont fortement conseillées pour optimiser la prise en charge thérapeutique et ainsi préserver à la fois l’efficacité et la survenue d’effets indésirables sévères pouvant mettre en jeu le pronostic vital.