JLE

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

FrOG – The French OncoGenetics database Volume 10, numéro 1, Janvier-Février 2024

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.
Auteurs
Consortium FrOG *
1 CLRCC François Baclesse, Laboratoire de biologie et de génétique du cancer, 3, avenue du général Harris, 14000 Caen, France <l.castera@baclesse.unicancer.fr> <a.costil@baclesse.unicancer.fr> <t.lavole@baclesse.unicancer.fr> <a.atkinson@baclesse.unicancer.fr>
2 Inserm U1245 Université de Rouen, Faculté de médecine et de pharmacie, 22, boulevard Gambetta, 76183 Rouen cedex 1, France <stephanie.baert-desurmont@chu-rouen.fr> <sophie.coutant@inserm.fr>
3 Institut Curie, Service de génétique, 26, rue d’Ulm, 75248 Paris cedex 5, France <sandrine.caputo@curie.fr>
4 Université Paris Sciences-Lettres, 60, rue Mazarine, 75006 Paris, France
5 CHU Rouen, Département de génétique, Faculté de médecine et de pharmacie, 22, boulevard Gambetta, 76183 Rouen cedex 1, France
6 Unicancer 101, rue de Tolbiac, 75654 Paris cedex 13, France <l-ghezali@unicancer.fr> <c-baron@unicancer.fr>
* Consortium FrOG : https://frog-db.fr/about-us
* Tirés à part : L. Castéra

FrOG est la base de données de référence des variants génétiques identifiés dans les laboratoires d’oncogénétique dont l’interprétation est validée par les différents groupes d’experts du Groupe génétique et cancer (GGC). La mission de FrOG est de garantir et de diffuser une interprétation cliniquement pertinente, harmonisée au niveau national, pour une meilleure prise en charge des familles. La gouvernance de FrOG est régie par un accord de consortium regroupant 21 établissements de santé, centres hospitalo-universitaires (CHU) et centres de lutte contre le cancer (CLCC), avec Unicancer en tant que coordinateur. Les laboratoires de ces établissements, en lien avec le GGC, disposent d’un outil informatique permettant la collecte des données de patients, la curation et le partage des informations via une page web (www.frog-db.fr). FrOG est conforme aux exigences du règlement général sur la protection des données (RGPD). Une note d’information aux patients, validée par le bureau du GGC, a été diffusée lors des consultations d’oncogénétique afin d’harmoniser les discours concernant l’intérêt, voire la nécessité, du programme FrOG et d’expliquer les droits des patients. FrOG bénéficie d’une infrastructure chez un hébergeur de données de santé agréé. Le dépôt de nouveaux variants et des données phénotypiques associées est réalisé par les contributeurs autorisés, sous une forme pseudo-anonymisée, sur un espace de stockage sécurisé. FrOG est consulté plusieurs centaines de fois par jour dans le cadre de la réalisation d’un diagnostic moléculaire. Ce projet académique est aujourd’hui conforme aux différentes exigences réglementaires en vigueur et est devenu un outil indispensable au diagnostic des patients du réseau d’oncogénétique français.