John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Cancer colorectal : du consensus moléculaire vers le consensus clinique ? Volume 5, numéro 1, Janvier-Février 2019

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Laboratoire de médecine personnalisée, pharmacogénomique et optimisation thérapeutique (UMR-S1147)
Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité
45, rue des Saints-Pères
75006 Paris
France
2 INSERM Paris France
3 Hôpital Européen Georges Pompidou Pôle de Biologie
Paris
France
* Tirés à part
  • Mots-clés : cancer du côlon, classification transcriptomique, thérapie ciblée, CMS
  • DOI : 10.1684/ito.2019.0147
  • Page(s) : 35-8
  • Année de parution : 2019

Les cancers du côlon sont un groupe de maladies très hétérogène. Un consortium international a récemment permis d’établir une classification transcriptomique consensuelle permettant la catégorisation des tumeurs en quatre sous-types robustes (consensus molecular subtypes, CMS), désignés CMS1, CMS2, CMS3 et CMS4, associés à une valeur pronostique. Selon la classification moléculaire, différents traitements peuvent être proposés, tels que l’immunothérapie pour les tumeurs MSI appartenant au groupe CMS1 et les anticorps anti-EGFR pour les tumeurs RAS sauvages du groupe CMS2. Toutefois, l’identification de cibles thérapeutiques potentielles est encore nécessaire pour les tumeurs RAS mutées (CMS3) et du groupe de mauvais pronostic CMS4. La classification CMS est un outil de choix pour la stratification des cancers du côlon et l’identification de sous-types homogènes ayant une valeur pronostique et parfois prédictive d’efficacité des thérapeutiques.