John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Premier traitement pour une psychose : quels défis et quels enjeux ? Volume 94, numéro 4, Avril 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteur
Centre hospitalier universitaire vaudois
Programme TIPP (traitement et interventions dans la phase précoce des troubles psychotiques), Service de psychiatrie générale, Département de psychiatrie, Université de Lausanne, Suisse
Site de Cery, CH-1008 Prilly
* Correspondance
  • Mots-clés : premier épisode, psychose, insight, engagement, intégration
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1794
  • Page(s) : 301-6
  • Année de parution : 2018

Le traitement des patients présentant un premier épisode de psychose confronte les cliniciens à de multiples défis. Parmi ceux-ci, deux principaux émergent dans pratiquement tous les cas : le déni de la maladie et le désengagement des soins. Ces deux éléments peuvent avoir des conséquences graves si l’on considère que la psychose émerge dans la très grande majorité des cas à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, période au cours de laquelle se définissent plusieurs des grandes lignes de la trajectoire existentielle.

Dans cet article, il sera question, sur la base de ce qui a été mis en place dans le programme TIPP à Lausanne, des diverses stratégies qui permettent de contourner ces obstacles et de faciliter à la fois l’engagement dans les soins et le développement de l’insight. Ce dernier point est un aspect délicat du traitement dans le cadre duquel il s’agit d’accompagner le patient dans la construction d’une nouvelle identité sociale qui intègre l’épisode de psychose de manière constructive tout en évitant qu’elle ne le conduise au phénomène d’auto-stigmatisation qui nuirait à son rétablissement. Le développement de l’insight est ainsi un processus thérapeutique plutôt qu’un but en soi.