John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Pratiques et réflexivité des psychiatres-psychothérapeutes dans le diagnostic et la prise en charge de la dépression chronique Volume 97, numéro 10, Décembre 2021

Auteurs
1 Sociologue, chargée de recherche
2 Médecin généraliste
3 Étudiant en médecine
4 Psychologue, PD MER
5 Psychiatre-psychothérapeute
6 Professeur ordinaire
7 Médecin associé
8 Institut universitaire de psychothérapie (IUP), Département de Psychiatrie du Centre hospitalier universitaire vaudois (DP-CHUV)
9 Département de médecine de famille (DMF), Unisanté, Faculté de biologie et de médecine
10 Université de Lausanne (FBM-Unil)
* Correspondance

Nous nous intéressons à la définition et à la prise en charge de la dépression chronique du point de vue du psychiatre, à l’aide d’une démarche qualitative. Si de nombreuses études comparent l’efficacité des traitements de la dépression chronique, on ne sait que peu de choses des pratiques réelles de ceux qui les mettent en œuvre. En analysant trois focus groups menés avec un total de 16 psychiatres suisses romands, nous montrons que les psychiatres se forment une représentation de la dépression chronique en s’appuyant à la fois sur les catégories diagnostiques, le fonctionnement psychique et des éléments sociaux et contextuels. Nous distinguons trois types de psychothérapie : la psychothérapie à visée de changement, la psychothérapie à visée conservative, et la thérapie par défaut. Nous discutons du rôle du vécu du psychiatre et de sa réflexivité pour lui permettre de passer d’une forme d’apathie à la mobilisation d’outils de psychothérapie.