John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

L’impact du confinement sur la santé mentale, l’importance des signaux faibles et des indicateurs fins. Résultats préliminaires de l’enquête Covadapt Volume 96, numéro 8-9, Octobre-Novembre 2020

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Docteure en psychologie,Univ. Grenoble Alpes, Univ. Savoie Mont-Blanc, LIP/PC2S, Grenoble, France
2 Cermes 3, Inserm U988/CNRS UMR 8211/EHESS/Université de Paris, Paris, France
3 Université Paris II-Panthéon Assas, Largepa, Paris, France
4 Human Adaptation Institute, Paris, France
* Correspondance

La pandémie du SARS-CoV-2 a plongé la France dans 8 semaines de confinement généralisé. Cette situation a et aura un impact sur la santé psychologique de la population générale. Le but de cet article est d’étudier l’impact au-delà des aspects psychopathologiques, sur l’équilibre global du fonctionnement des individus. Durant le confinement, nous avons mesuré des indicateurs directs de la détresse psychologique et des indicateurs plus faibles et fins. Sur plus de 6545 répondants, 22 % semblent impactés lorsque la mesure directe concerne les états psychologiques, contre 39 % lorsque la mesure concerne des indicateurs fins. Au-delà de la détresse psychologique, différents aspects moins visibles ne doivent pas être négligés ; ils touchent plus d’individus et sont liés à la soudaineté et la simultanéité de nombreux changements de la vie quotidienne. Ces éléments sont sources de vulnérabilité à long terme et questionnent la capacité à gérer d’autres mesures sanitaires.