John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Étude n° 26 « Épilepsie » de Henri Ey : réflexion clinique à partir d’un écrit historique Volume 98, numéro 10, Décembre 2022

Illustrations

  • Figure 1.
  • Figure 2.
  • Figure 3.
Auteur
1 Université Paris Cité, UFR médecine centre, 75006 Paris, France
2 Unité de monitoring video-EEG, service de neurologie, explorations fonctionnelles, hôpital central, CHU de Nancy, 29, av. du Mal-de-Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France
Rubrique coordonnée par Eduardo Mahieu
Correspondance : A. Tarrada

En 1953, Henri Ey dédiait une étude complète à la pathologie épileptique, divisée en cinq chapitres : 1) les paroxysmes épileptiques, 2) les psychoses aiguës comitiales, 3) les troubles mentaux comitiaux chroniques, 4) l’homme épileptique, 5) le problème de la classification des formes de l’épilepsie. Historiquement, la prise en charge des patients épileptiques faisait l’objet d’intérêt des aliénistes, des psychiatres ou neuropsychiatres à une époque où la séparation entre la neurologie et la psychiatrie n’était pas franche. L’épilepsie a longtemps été l’objet d’étude de la psychiatrie jusqu’à l’avènement de l’électroencéphalogramme, après quoi elle est passée dans le champ de la neurologie. Toutefois, si l’épilepsie est bien une maladie neurologique à part entière, ses liens avec la psychiatrie sont incontournables, comme le démontre cette Étude n° 26 de Henri Ey intitulée « Épilepsie » dont le propos demeure pertinent en 2022…