John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

EPPA-II, exposition psychotraumatique en psychiatrie adulte : quel lien entre les expositions psychotraumatiques anciennes et le volume de soin psychiatrique actuel ? Volume 96, numéro 4, Avril 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
Auteurs
1 MD
2 Chef de service secteur 13G27 Nord Bouches-du-Rhône (Pôle Avignon Sud Durance),psychiatre référent Cellule d’urgence médicopsychologique Vaucluse,responsable Fédération Interpoles hospitalisation de géronto psychiatrie
Les Pins
3 Centre hospitalier Montfavet,
Cellule d’urgence médicopsychologique
(CUMP 84), Avignon, France
4 Assistance publique Hôpitaux
de Marseille,
Aix-Marseille Université
5 Psychologue clinicienne
* Correspondance

L’enquête épidémiologique « Exposition psychotraumatique en psychiatrie adulte (EPPA-I) » a permis de dépister des antécédents d’exposition traumatique dans un pôle de psychiatrie adulte chez 72 % des patients étudiés. L’étude EPPA-II a tenté d’explorer le lien entre ces expositions d’autrefois et leur retentissement actuel chez cette même population. Le profil de prise en charge des patients exposés était représenté par le volume de soin psychiatrique (VSP). Une analyse statistique descriptive a mis en évidence un gradient progressif du VSP selon le nombre et le type d’expositions traumatiques. Le VSP apparaît plus important chez les victimes directes, aux antécédents d’expositions traumatiques multiples, et de nature à porter une atteinte corporelle. Bien que cet outil comprenne certains biais, EPPA-II pose la question des répercussions des traumatismes psychiques d’autrefois chez les patients pris en charge en psychiatrie actuellement.