John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

De la mobilité à la mobilisation des ressources psychiques et/ou institutionnelles Volume 95, numéro 4, Avril 2019

Auteurs
1 Pédopsychiatre-psychanalyste, directeur médical d’Étape, 14, rue Froment 75011 Paris, France
2 Chef de service éducatif PJJ, directeur éducatif d’Étape
3 Pédopsychiatre, praticien hospitalo-universitaire, psychiatre à Étape
4 Professeur de psychiatrie, chef du Département de psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte à l’Institut mutualiste Montsouris
5 Université Paris-Descartes, Inserm 1178/CESP 1018
6 Département de psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte à l’Institut mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan 75014 Paris, France
* Correspondance
  • Mots-clés : délinquance juvénile, équipe mobile, accompagnement, adolescent, espace transitionnel, psychothérapie psychanalytique, cothérapie, psychiatrie, protection judiciaire de la jeunesse
  • DOI : 10.1684/ipe.2019.1943
  • Page(s) : 255-60
  • Année de parution : 2019

Les adolescents dits « incasables » qualifiés trop rapidement de « psychopathes », ceux chez qui l’acte est prépondérant, débordent les capacités de contenance des institutions éducatives et soignantes. La prépondérance de la pathologie du lien et de l’attachement se traduit par une expression symptomatique dans l’agir, et ne leur permet pas de pouvoir créer des espaces transitionnels. Leur prise en charge nécessite une adaptation des cadres institutionnels afin que le travail « trans-institutionnel » et leur rencontre permettent la mise en place ou la reprise du processus d’historicisation.