John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitements médicaux des cancers avancés des voies biliaires : actualités et perspectives Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 CHRU de Besançon, Service d’oncologie médicale, 3 boulevard Alexandre Fleming, 25030 Besançon
2 Institut Curie, Université Versailles Saint-Quentin, Département d’oncologie médicale, 35 rue Dailly, 92210 Saint Cloud
* Correspondance
  • Mots-clés : cancer des voies biliaires, chimiothérapie, récepteur du facteur de croissance des fibroblastes, isocitrate déshydrogénase, stratification moléculaire, immunothérapie
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1780

Les cancers des voies biliaires (CVB) sont un groupe hétérogène de tumeurs au pronostic sombre. Dans cette revue, nous donnons un aperçu des options thérapeutiques systémiques pouvant être proposées dans les CVB avancés et des nouvelles stratégies en développement. La chimiothérapie à base de gemcitabine et de platine est le traitement standard en première ligne (L1) dans les CVB avancés. Le niveau de preuve est insuffisant pour recommander un schéma de chimiothérapie spécifique en deuxième ligne (L2), et les anticorps anti-récepteurs du facteur de croissance épidermique (EGFR) et anti-angiogéniques n’ont pas montré d’amélioration de la survie chez des patients non sélectionnés. Ces dernières années, les connaissances sur l’hétérogénéité moléculaire des CVB ont considérablement augmenté avec l’avènement des analyses génomiques et transcriptomiques à large échelle, ouvrant de nouvelles perspectives pour les stratégies de thérapies dites ciblées. Parmi les développements en cours, le ciblage des altérations du gène codant pour le récepteur du facteur de croissance des fibroblastes (FGFR) et de l’isocitrate déshydrogénase (IDH), et les immunothérapies sont les pistes les plus prometteuses.