John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement chirurgical des sténoses de l’intestin grêle dans la maladie de Crohn Volume 27, numéro 9, Novembre 2020

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
Hôpital Bicêtre et Faculté de médecine Paris-Sud, Service de chirurgie digestive et oncologique, 78 rue du général Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre
* Correspondance

L’atteinte sténosante de la maladie de Crohn au niveau de l’intestin grêle est fréquente et présente des caractéristiques très variables d’un patient à un autre. La longueur de l’atteinte, son caractère inflammatoire et la présence de lésions uniques ou multiples sont autant de facteurs qui vont influencer la prise en charge. Le bilan lésionnel précis est donc l’étape initiale essentielle puisque c’est à partir de ce bilan que l’indication d’un éventuel traitement chirurgical va être discutée. Ce bilan doit au moins comprendre une iléocoloscopie associée à une imagerie de l’ensemble de l’intestin grêle. L’entéro-IRM est l’examen d’imagerie de référence de cette indication.

Le traitement médical de la maladie a considérablement évolué avec l’utilisation des immunosuppresseurs et des biothérapies ciblant notamment le TNF-alpha. Ces thérapeutiques, très efficaces, sont indiquées dans les formes les plus sévères de la maladie y compris dans les formes sténosantes. Bien que ces nouveaux traitements permettent d’éviter la chirurgie chez certains patients, ils peuvent aussi augmenter la morbidité du geste chirurgical en cas d’échec. L’enjeu est d’identifier des facteurs permettant de prédire la réponse au traitement médical.

Actuellement, il n’existe pas de prise en charge standardisée de la maladie de Crohn iléale sténosante et la chirurgie peut être proposée à différents moments de l’évolution de la maladie. En conséquence, la stratégie thérapeutique doit faire l’objet d’une discussion pluridisciplinaire faisant intervenir gastroentérologues et chirurgiens spécialistes de la maladie dès le début et à chaque étape (changements de ligne de traitement) de la prise en charge.