John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Surveillance des traitements immunosupresseurs au cours des maladies inflammatoires cryptogénétiques de l’intestin Volume 12, numéro 2, Mars-Avril 2005

Auteurs
Département d’Hépato-gastroentérologie, CHU Grenoble

La prise en charge des maladies inflammatoires cryptogénétiques de l’intestin par immunosuppresseurs est très importante. Elle permet ainsi, dans certains cas, de lever une corticodépendance ou corticorésistance. L’avenir nous dira si cette classe thérapeutique peut permettre, en cas de prescription précoce, de changer l’histoire naturelle de ces maladies. Ces médicaments sont par contre non dénués d’effets secondaires, potentiellement sévères, imposant, afin de les prévenir, une surveillance rigoureuse. Une meilleure connaissance de la pharmacologie notamment pour l’azathioprine (AZA) permet de mieux prescrire cette molécule et d’obtenir des taux de réponse clinique plus élevés en obtenant des facteurs prédictifs de réponse. De plus ces données pharmacologiques peuvent nous permettre de diminuer les risques d’effets secondaires liés à l’AZA ou de prescrire cette molécule chez certaines personnes autrefois exclues de cette prescription comme les sujets homozygotes mutés vis-à-vis du gène de la thiopurine-méthyl transférase (TPMT).