John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Sonde de tamponnement et prothèse œsophagienne métallique auto-expansive dans la prise en charge de l’hémorragie digestive réfractaire par rupture de varices œsophagiennes Volume 25, supplément 4, Décembre 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Caen, Service d’hépato-gastro-entérologie, Avenue de la Côte de Nacre, 14033 Caen, France
2 Unité Inserm-U1149, Centre de recherche sur l’inflammation, Paris, France
3 Hôpitaux Universitaires Paris-Seine-Saint-Denis, Site Jean Verdier, Pôle d’activités cancérologiques spécialisées, Service d’hépatologie, F-93143 Bondy, France
4 Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité, UFR SMBH, F-93000 Bobigny, France
5 Inserm, UMR-1162, Génomique fonctionnelle des tumeurs solides, IUH, Paris, F-75010, France
* Tirés à part

L’hémorragie digestive par rupture de varices œsophagiennes (VO) est une complication sévère de l’hypertension portale. Dans 10 à 20 % des cas, l’hémorragie est réfractaire au traitement médicamenteux et endoscopique. L’utilisation d’une sonde de Sengstaken-Blakemore est alors recommandée, efficace à la phase aiguë, mais associée à une récidive hémorragique dans 50 % des cas après dégonflement du ballon et à des complications parfois sévères comme la perforation œsophagienne. Une prothèse œsophagienne métallique auto-expansive a été spécialement conçue pour le traitement de l’hémorragie digestive réfractaire par rupture de VO. Son insertion dans l’œsophage à l’aide d’un dispositif spécifique peut s’effectuer sans contrôle radiologique ou endoscopique. Elle permet un arrêt immédiat du saignement dans la plupart des cas. Le risque de récidive hémorragique dans les 30 à 60 jours est de l’ordre de 9 à 25 %. L’effet indésirable le plus fréquent est la migration de la prothèse. Les complications sévères sont rares. Il s’agit d’un traitement temporaire, mais elle peut rester en place plusieurs jours, et ainsi permettre une amélioration clinico-biologique suffisante pour accéder à un traitement pérenne comme le TIPS (transjugular intrahepatic portosystemic shunt) ou la transplantation hépatique.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International