JLE

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge des collections pancréatiques et des pseudo-kystes Volume 31, numéro 4, Avril 2024

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4
Auteurs
1 APHP, Hôpital Beaujon, Service d’endoscopie digestive, 110 boulevard du Général Leclerc, 92110 Clichy-la-Garenne
2 APHP, Hôpital Beaujon, Service de pathologie, FHU MOSAIC – Centre de Recherche sur l’Inflammation INSERM U1149, 110 boulevard du Général Leclerc, 92110 Clichy-la-Garenne
3 CHRU de Nancy, Hôpital Brabois Adultes, Service d’hépatogastroentérologie, Rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy
* Correspondance : D. Lorenzo

Les collections pancréatiques (CP) se voient principalement dans les pancréatites aiguës (PA) ou chroniques ou après traumatisme. Les CP sont considérées comme tardives quatre semaines après la PA et correspondent aux pseudo-kystes liquidiens (PK) et aux « walled off necrosis » (WON). La plupart des CP sont asymptomatiques et régressent spontanément. Lorsqu’une PA passe inaperçue, le diagnostic de PK peut être compliqué. Les complications fréquentes des CP sont l’infection, les compressions d’organes et les hémorragies. Le scanner abdominal est l’imagerie de référence pour la prise en charge des CP et doit comporter une phase artérielle pour l’évaluation des lésions vasculaires. L’IRM peut être utile pour caractériser un syndrome de déconnexion canalaire. Seules les CP symptomatiques nécessitent un traitement spécifique qui est un drainage sous écho-endoscopie en première intention. En cas d’infection de WON, une antibiothérapie probabiliste, parfois suffisante, doit être commencée dès la suspicion. L’approche step-up est à privilégier. Les prothèses d’apposition luminale permettent de diminuer le temps de procédure. Le drainage radiologique percutané est réalisé en cas de CP éloignée du tube digestif et expose à un risque élevé de fistule pancréatico-cutanée. La nécrosectomie chirurgicale est à réserver en cas d’échec. Le drainage de CP peut se compliquer d’accidents hémorragiques, favorisés par les lésions artérielles au cours des pancréatites aiguës, et qui surviennent principalement après quatre semaines. Un angioscanner abdominal doit être réalisé en urgence en cas de déglobulisation ou de saignement extériorisé. En cas de pseudo-anévrisme, une embolisation préventive doit être effectuée. En cas de déconnexion pancréatique, le traitement médico-endoscopique est le plus souvent efficace.