John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place de l’endoscopie dans le dépistage du cancer gastrique des pathologies néoplasiques ou prénéoplasiques de l’estomac Volume 16, numéro 1, Janvier-Février 2009

Auteur
Unité d’hépatogastroentérologie, hôpital Hôtel-Dieu de Paris, 1, place du Parvis-de-Notre-Dame, 75181 Paris cedex 04, France

Le dépistage systématique de H. pylori pour prévenir le cancer gastrique n’est pas encore justifié, car l’incidence du cancer paraît diminuer sous l’influence de facteurs environnementaux et alimentaires. Le dépistage ciblé des lésions prénéoplasiques chez les sujets infectés n’est pas encore réalisable en pratique. Les voies de ce dépistage pourraient passer par une meilleure reconnaissance endoscopique des lésions prénéoplasiques au cours de toute endoscopie haute, particulièrement avec l’emploi d’endoscopes à optique grossissante. En attendant, la pratique systématique de biopsies antrales et fundiques doit être recommandée, particulièrement chez les patients de plus de 40 ans. La mise en évidence d’une atrophie diffuse avec métaplasie intestinale touchant le fundus doit inciter à une surveillance endoscopique selon un rythme qui n’est pas bien défini. Une périodicité de trois ans a été proposée. Les prochaines années pourraient voir apparaître des tests non invasifs sélectionnant des patients à risque pouvant bénéficier du dépistage endoscopique.