John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place de la chimiothérapie adjuvante dans le cancer du côlon chez les patients âgés ? Volume 18, numéro 1, Janvier-Février 2011

Auteurs
CHU Cochin-Port-Royal, Service de gastroentérologie, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France

Le cancer colorectal (CCR) représente un vrai enjeu de santé publique. Son incidence élevée associée au vieillissement de la population rend de plus en plus fréquent le diagnostic de CCR chez les patients de plus de 74 ans. Il n’est donc plus rare d’avoir à discuter en réunion de concertation pluridisciplinaire de l’intérêt d’une chimiothérapie adjuvante chez un patient de plus de 74 ans. Si le traitement de référence du CCR opéré est le schéma FOLFOX 4 depuis l’étude MOSAIC en 2004, le bénéfice d’une intensification de la chimiothérapie par de l’oxaliplatine dans les CCR opérés après 74 ans est discuté. Par ailleurs, l’incidence des tumeurs microsatellite instable (MSI+) est de l’ordre de 15 à 20 % dans la population générale. Ces tumeurs MSI+ ont une sensibilité réduite à la chimiothérapie à base de 5FU ce qui rend la connaissance du statut MSI indispensable lors du choix du traitement. Ce choix doit également prendre en compte la toxicité de la chimiothérapie et les facteurs de vulnérabilité des patients âgés. L’âge chronologique n’est pas un bon élément d’orientation thérapeutique ; en revanche, l’espérance de vie sans maladie à l’âge de la chirurgie représente une aide à la décision. Elle est à 75, 85 et 95 ans de dix, cinq et deux ans chez l’homme. Une évaluation pluridisciplinaire des risques gériatriques permet de guider au mieux le traitement. La Comprehensive Geriatric Assessment ou évaluation gérontologique multidimensionnelle est un processus d’évaluation globale qui permet d’identifier trois sous-groupes parmi les patients âgés : robustes, fragiles, vulnérables. Ce score permet de prédire la mortalité à deux ans sans traitement qui est respectivement de 10, 19 et 40 %. L’objectif de cette mini-revue est de faire le point sur la chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux après 74 ans et de souligner les éléments qui guident le choix du traitement chez les sujets âgés en prenant en compte leur fragilité.