John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Modulation par les hormones stéroïdiennes de la sensibilité viscéraleModulation par les hormones stéroïdiennes de la sensibilité viscérale Volume 10, numéro 1, Janvier - Février 2003

Auteurs
Unité de neuro-gastroentérologie et nutrition, INRA, 180, Chemin de Tournefeuille, BP 3, 31931 Toulouse Cedex

Des facteurs biologiques, et en particulier les hormones sexuelles, sont responsables de différences de perception de la douleur viscérale. Cela explique probablement l'inégalité de répartition du syndrome de l'intestin irritable entre la femme et l'homme. Chez l'animal, ces différences sont particulièrement marquées pour l'hypersensibilité viscérale liée au stress. Parmi les multiples facteurs potentiellement impliqués, le rôle des œstrogènes semble prépondérant.