John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Manifestations extra-intestinales associées aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6

Tableaux

Auteurs
1 Hôpitaux Universités Henri Mondor, Département de gastroentérologie, 51 avenue du Maréchal De Lattre De Tassigny, 94000 Créteil
2 Université Paris Est Créteil Val-de-Marne, Faculté de Médecine de Créteil, EA7375 EC2M3
* Correspondance
  • Mots-clés : maladies inflammatoires chronique de l’intestin, spondyloarthrites, cholangite sclérosante primitive, manifestations cutanéo-muqueuses, uvéite, épisclérite
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1801

Les manifestations extra-intestinales des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) sont fréquentes et polymorphes, dominées par les atteintes ostéoarticulaires et cutanéo-muqueuses. Ces manifestations ont un impact significatif sur la qualité de vie des patients et sur les choix thérapeutiques du clinicien. Les manifestations extra-intestinales associées aux MICI surviennent de façon plus fréquente au cours de la maladie de Crohn par rapport à la rectocolite hémorragique. La plupart des manifestations extradigestives évoluent de façon synchrone avec l’activité de la MICI. Un certain nombre peut néanmoins évoluer de façon dissociée, nécessitant des prises en charge concomitantes. Cette distinction souligne la physiopathologie complexe de ces manifestations qui peuvent faire intervenir d’un côté le déclenchement d’une réponse immunitaire au-delà du tube digestif via une translocation d’épitopes bactériens et de l’autre, une communauté de facteurs génétiques et environnementaux partagés par différentes entités inflammatoires. Dans cette revue, nous aborderons les aspects cliniques des manifestations extra-intestinales et ses conséquences sur la prise en charge des MICI.