John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Maintien en rémission de la pouchite récidivante ou réfractaire par une administration unique de fortes posologies de probiotiques (VSL3) Volume 11, numéro 4, Juillet-Août 2004

  • Page(s) : 317
  • Année de parution : 2004

Mimura T, Rizzello F, Helwig U, Poggioli U, Schreiber U, Talbot IC, et al. Once daily high dose probiotic therapy (VSL3) for maintaining remission in recurrent or refractory pouchitis. Gut 2004 ; 53 : 108-14. 

Dix à 20 % des malades atteints de rectocolite hémorragique (RCH) sont généralement opérés pour une colite réfractaire ou l’apparition de dysplasies. La colectomie totale avec anastomose iléo-anale et confection d’un réservoir constitue l’intervention de référence dans cette situation. La pouchite est une complication des réservoirs iléaux qui survient après colectomie totale effectuée dans le cadre d’une RCH dans environ 10 à 20 % des cas. On considère que 5 à 15 % des malades opérés présentent une pouchite réfractaire ou des récidives fréquentes. Gionchetti et al. ont étudié l’efficacité d’un mélange de 8 probiotiques chez 40 malades qui présentaient une pouchite réfractaire. Dans ce travail, une rémission était obtenue par la combinaison de deux antibiotiques (ciprofloxacine et rifamycine) pendant 15 jours. Vingt malades étaient alors randomisés pour recevoir 3 g/j de l’association VSL3 ou un placebo pendant 9 mois. Soixante-dix pour cent des malades traités par les probiotiques restaient en rémission alors que tous les malades du groupe placebo récidivaient [1].
La présente étude a été effectuée pour évaluer l’efficacité d’une dose unique de l’association VSL3 administrée pendant un an, sur le maintien en rémission des pouchites et la qualité de vie des malades. Les malades étaient inclus s’ils présentaient au moins deux poussées par an ou nécessitaient des traitements continus par les antibiotiques. Chez ces malades, une rémission était obtenue après une antibiothérapie de 4 semaines qui associait du métronidazole et de la ciprofloxacine. Les malades recevaient ensuite 6 g/j en une prise de l’association VSL3 ou un placebo pendant un an ou jusqu’à ce qu’ils récidivent. Une évaluation symptomatique, endoscopique et histologique était effectuée avant puis 2 et 12 mois après la randomisation ou encore en cas de récidive. La récidive était définie par un index d’activité de la pouchite supérieur à 2 (score de 0 à 18). La qualité de vie était mesurée par le questionnaire de qualité de vie sur les maladies inflammatoires du tube digestif (IBDQ). Trente-six malades étaient randomisés, 20 dans le groupe VSL3 et 16 dans le groupe placebo. La rémission était maintenue à un an chez 17 malades (85 %) du groupe probiotique contre seulement 1 malade (6 %) dans le groupe placebo (p < 0,0001) (figure 1). La qualité de vie restait altérée dans le groupe traité par les probiotiques mais moins que dans le groupe placebo.
Les auteurs concluent que l’association VSL3 administrée en une seule dose quotidienne de 6 g est efficace pour maintenir la rémission dans les pouchites réfractaires préalablement en rémission après une antibiothérapie. Une prolifération anormale de bactéries et une réduction des concentrations endogènes de Lactobacillus et de Bifidobacteria seraient à l’origine des phénomènes inflammatoires constatés sur le réservoir [2]. Dans ce travail, qui confirme l’étude antérieure du même groupe, les auteurs ont simplifié le mode d’administration à une prise quotidienne. Le suivi a également été prolongé (1 an au lieu de 9 mois). Enfin, l’efficacité clinique est associée à une amélioration de la qualité de vie et de la satisfaction des malades.

Références

1. Gionchetti P, Rizello F, Venturi A, Brigidi P, Matteuzzi D, Bazzocchi G, et al. Oral bacteriotherapy as maintenance treatment in patients with chronic pouchitis : a double blind, placebo-controlled trial. Gastroenterology 2000 ; 119 : 305-9.

2. Mimura T, Rizzello F, Helwig U. Four week open label trial of metronidazole and ciprofloxacin for the treatment of recurrent or refractory pouchitis. Aliment Pharmacol Ther 2002 ; 16 : 909-17.

Figure 1. Protocole de l'étude et résultats de l'essai randomisé contrôlé en double aveugle.