John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les îlots de pathogénicité : un nouveau concept en pathologie microbienne, l'exemple de Helicobacter pylori Volume 9, numéro 5, Septembre - Octobre 2002

Auteurs
Laboratoire de bactériologie, Université Victor-Segalen Bordeaux 2, 33760 Bordeaux, France.

Le concept d'îlot de pathogénicité a été récemment introduit pour expliquer le caractère plus pathogène de certaines souches d'une espèce bactérienne donnée. Cette notion est le fruit de la découverte de régions chromosomiques ayant des caractères particuliers associés à la pathogénicité des souches. La région cag de Helicobacter pylori est un bon exemple d'îlot de pathogénicité. Une partie des gènes correspond à un système de sécrétion qui permettrait d'injecter des molécules dans les cellules épithéliales cibles, alors que d'autres codent pour des molécules effectrices telles la molécule CagA elle-même, qui concourt à des modifications du cytosquelette, et d'autres molécules non identifiées qui agissent sur la production cellulaire d'interleukine 8, cytokine pro-inflammatoire. Il est possible que d'autres îlots de pathogénicité soient présents dans le génome de H. pylori compte tenu de la variabilité connue de ce génome. Le concept plus général d'îlot génomique, ne présageant pas de la fonction de l'ensemble des gènes intégrés, émerge actuellement.