John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le traitement précoce de l’infection virale C après un accident d’exposition au sang Volume 7, numéro 1, Janvier-Février 2000

Auteurs
Service d’hépato-gastroentérologie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Université Paris VI, CNRS URA 1484, 47, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris Cedex 13. E-mail: tpoynard@teaser.fr

Il n’y a pas de données permettant de recommander une recherche très précoce de l’ARN du VHC après un accident d’exposition au sang. Une stratégie simple pourrait être de doser les transaminases ALT 1 mois après l’accident et de pratiquer une PCR en cas d’augmentation. Le traitement devrait débuter dès la connaissance de la positivité de la PCR. L’interféron alfa à la dose de 3 millions d’unités 3 fois par semaine en sous-cutané pendant au moins 3 mois est très efficace par rapport à l’évolution spontanée et peut être recommandé en cas d’hépatite aiguë C. La méta-analyse des essais randomisés montre une disparition de l’ARN du VHC dans le sérum 12 mois après la fin du traitement chez 32 % des patients traités versus 4 % dans le groupe témoin (p < 0,001). Une autre recommandation pourrait être de traiter tout de suite par la combinaison ribavirine-interféron alfa qui a montré une efficacité deux fois supérieure à celle de l’interféron seul dans le traitement de première ligne de l’hépatite chronique C.