John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La radiomique, une nouvelle discipline prometteuse : exemple du carcinome hépatocellulaire Volume 29, numéro 10, Décembre 2022

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Nice, Hôpital de l’Archet 2, Unité d’hépatologie, pôle DIGi-TUNED, Nice
2 CHU de Nice, Hôpital de l’Archet 2, Service d’imagerie médicale, Nice
3 CHU de Nice, Hôpital de l’Archet 1, Département de médecine nucléaire, Nice
4 Université Côte d’Azur, CN3S, I3S, Nice
5 Hôpital Saint Joseph, Marseille
6 Centre Antoine-Lacassagne, Département de médecine nucléaire, Université Côte d’Azur, Nice
7 Université Côte d’Azur, TIRO-UMR E 4320, Nice
8 Université Côte d’Azur, INSERM, U1065, C3M, Nice
* Correspondant : T. Lévi-Strauss

La radiomique est la discipline qui étudie les images médicales au travers des données numériques qu’elles contiennent. Grâce à des algorithmes utilisant « l’intelligence artificielle », elle réalise une analyse quantitative et à haut débit de la richesse texturale de l’image afin d’en obtenir des informations pertinentes pour le clinicien, allant de l’aide au diagnostic à l’orientation de la décision thérapeutique. L’exploitation de ces données pourrait permettre une caractérisation plus fine de chaque phénotype, pour chaque patient, plaçant la radiomique comme un nouveau biomarqueur potentiellement hautement prometteur à l’heure de la médecine de précision. De plus, la radiomique est un outil non invasif, peu coûteux et facilement répétable dans le temps. En oncologie, elle réalise une analyse de la tumeur entière, impossible par une seule biopsie, afin d’en appréhender son hétérogénéité, élément connu comme étroitement relié au pronostic. Néanmoins, les résultats actuels sont parfois moins précis qu’attendus et nécessitent souvent l’ajout de données non radiomiques pour créer un modèle performant. Pour illustrer les forces et faiblesses de ce nouvel outil, nous prenons l’exemple du carcinome hépatocellulaire et nous montrons comment la radiomique peut permettre de faciliter son diagnostic dans des cas difficiles, de prédire certains éléments histologiques et d’estimer la réponse à divers traitements, qu’ils soient médicaux ou chirurgicaux.