John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La radiofréquence dans le traitement de la maladie hémorroïdaire Volume 30, numéro 6, Juin 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph, Service de proctologie médico-chirurgicale, 185 rue Raymond Losserand, 75014 Paris
* Correspondance : L. Valdiguié

La radiofréquence (RF) est une technique de destruction tissulaire qui consiste en l’application d’un courant électromagnétique par une sonde spécifique directement sur les tissus. La seule indication validée en gastroentérologie est le traitement de l’endobrachyœsophage. En proctologie, plusieurs indications sont en cours d’évaluation et notamment dans le traitement de la maladie hémorroïdaire. Pour la maladie hémorroïdaire interne, l’ère actuelle est à la recherche de techniques mini-invasives comme alternative à l’hémorroïdectomie tripédiculaire de Milligan et Morgan. La RF est une des techniques les plus récentes en cours d’évaluation et consiste à appliquer un courant de RF sur le tissu hémorroïdaire interne afin de provoquer son involution. L’intervention se pratique lors d’un séjour en ambulatoire et permet, en moyenne, une reprise du travail à trois jours. Les douleurs post-opératoires sont de faible intensité puisque deux tiers des patients n’auront pas besoin d’antalgiques de pallier II. Les études ont montré qu’elle permettrait une amélioration symptomatique dans plus de 60 % des cas avec un taux de satisfaction élevé. Les complications ne concernent que 17 % des patients et sont la plupart du temps traitées en ambulatoire. À ce jour, il n’existe cependant aucune étude randomisée et publiée comparant la RF à une autre technique.