John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La glutamine : rôle physiologique et intérêt en gastroentérologie et en nutrition Volume 4, numéro 5, Septembre - Octobre 1997

Auteur

La glutamine est à la fois l'acide aminé le plus abondant de l'organisme, la première navette azotée entre les organes, le principal carburant des cellules à multiplication rapide, le premier précurseur de la gluconéogenèse, le premier précurseur de l'urée et de l'ammonium urinaire, un régulateur potentiel de la synthèse protéique, et un donneur d'azote pour la synthèse des acides nucléiques. Parmi ces rôles physiologiques multiples, deux ont un intérêt particulier en hépatogastroentérologie et en nutrition. Tout d'abord, la glutamine, qui participe au maintien de la balance azotée, devient essentielle dans les situations de stress. En outre, foie et intestin sont des « organes cibles » privilégiés de la glutamine, puisque 1) par ses deux radicaux azotés, la glutamine est le précurseur majeur de l'uréogenèse hépatique et 2) par son squelette carboné, elle est à la fois le principal précurseur de la gluconéogenèse hépatique et la première source d'énergie de l'intestin grêle. La glutamine paraît également indispensable au maintien de la trophicité de l'épithélium duodéno-jéjunal. La connaissance de ces rôles physiologiques fait entrevoir l'utilisation potentielle de la glutamine en thérapeutique, soit comme agent « anabolisant » dans les situations de catabolisme azoté, soit comme agent « trophique » pour l'intestin.