John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Influence des inégalités socioéconomiques sur les maladies du foie Volume 29, numéro 10, Décembre 2022

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 CHU de Caen, Service d’hépato-gastroentérologie, Avenue de la Côte de Nacre, CS 30001, 14033 Caen cedex 9
2 Université de Caen Normandie
3 CHU de Caen, Service de chirurgie digestive, Avenue de la Côte de Nacre, CS 30001, 14033 Caen cedex 9
4 Anticipe U1086 Inserm-UCN, Normandie Université Unicaen, Centre François Baclesse, Caen
* Correspondance : N. Nguyen

Les inégalités socio-économiques peuvent avoir un impact sur la santé des individus. Ces inégalités dépendent de nombreux déterminants sociaux qui ne sont pas ou peu présents dans les bases de données. Plusieurs indices de privation ont été développés pour estimer la précarité socio-économique des individus. L’European Deprivation Index est un indice composite européen de précarité sociale avec une version française qui constitue une mesure écologique de privation basée sur le concept de perception individuelle des besoins appelé « pauvreté subjective ». Les maladies du foie sont des maladies particulièrement concernées par les inégalités socio-économiques. La littérature, bien que peu abondante, met en évidence une influence négative d’un faible niveau socio-économique sur l’incidence et la mortalité des maladies du foie telles que les hépatites virales, la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire. Cette disparité est également présente dans la transplantation hépatique où l’accès à la greffe, le risque de décès sur la liste d’attente et la mortalité post-greffe peuvent être affectés par les facteurs socio-économiques. Comprendre le rôle de ces inégalités sur la survenue et le pronostic des maladies du foie permettrait de justifier la mise en place de stratégies en termes de politique de santé afin d’homogénéiser leur prise en charge.