John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Indications de la transplantation hépatique au cours de la cirrhose alcoolique Volume 17, numéro 4, juillet-août 2010

Auteurs
CHU Saint-Eloi, Service hépato-gastroentérologie et transplantation hépatique, 80, avenue Augustin-Fliche, 34245 Montpellier, France

La transplantation hépatique est le traitement de choix de la cirrhose alcoolique grave. La cirrhose alcoolique, qui représente 90 % des causes de cirrhose en France, est parfois considérée comme une maladie auto-infligée. Cela pourrait expliquer les réticences à proposer une transplantation hépatique chez ces patients qui sont moins souvent adressés que les autres patients cirrhotiques aux centres de transplantation. Pourtant, les résultats de la transplantation hépatique pour cirrhose alcoolique (74 % de survie à cinq ans) sont comparables à ceux des autres indications. Les particularités de la transplantation hépatique chez le patient cirrhotique alcoolique comprennent la recherche de complications extra-hépatiques lors du bilan prégreffe et les risques de rechute et de développement d'un cancer de novo après la greffe. La place de la transplantation hépatique dans le traitement de l'hépatite alcoolique aiguë sévère et résistante au traitement médical conventionnel reste à définir.