John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Immunologie dans le carcinome hépatocellulaire : bases physiopathologiques et cibles thérapeutiques Volume 27, supplément 1, Mai 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 Faculté de médecine, Université Grenoble Alpes, Grenoble, France
2 Clinique Universitaire d’Hépato-gastroentérologie, Pôle Digidune, CHU Grenoble-Alpes, BP 217, 38043 Cedex 09 Grenoble
3 Institute for advanced biosciences - INSERM U1209/CNRS UMR 5309/Université de Grenoble-Alpes, Grenoble, France
* Correspondance

L’immunologie hépatique est très spécifique et l’immunotolérance hépatique est particulièrement développée en raison de l’afflux constant et massif d’antigènes liés à la proximité du foie avec le tube digestif. La dérégulation de l’immunotolérance hépatique est impliquée dans le développement des maladies hépatiques chroniques et peut favoriser la cancérogenèse hépatique avec une physiopathologie particulièrement complexe. Cette immunotolérance exacerbée suggère que le carcinome hépatocellulaire (CHC) est un bon candidat aux immunothérapies telles que les inhibiteurs de checkpoints immuns, qui visent à restaurer l’immunité anti-tumorale, défaillante dans cette situation. Néanmoins, les taux de réponse tumorale objective chez les patients atteints de CHC traités avec des inhibiteurs de PD-L1/PD-1 sont d’environ 15-20 % seulement, suggérant que ces thérapies ne fonctionnent que sous certaines conditions. Par ailleurs, des réponses durables peuvent être observées chez ces répondeurs, suggérant que leur identification, grâce au développement de marqueurs prédictifs de réponse efficaces, est un des enjeux majeurs pour améliorer la prise en charge du CHC. Dans cette mini-revue, nous décrivons les principales voies impliquées dans l’immunotolérance hépatique physiologique et lors de la carcinogénèse hépatique, et nous abordons les différents marqueurs pronostiques et prédictifs de réponse qui pourraient aider à sélectionner de manière optimale les patients atteints de CHC dans le futur.