John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Hémochromatoses : génétique moléculaire Volume 6, numéro 3, Mai - Juin 1999

Auteur

L’hémochromatose est une maladie héréditaire, caractérisée par une absorption intestinale anormalement élevée de fer, entraînant progressivement une surcharge tissulaire génératrice de complications cliniques variées. En l’absence de traitement par saignées, l’évolution naturelle de la maladie se fait vers la mort, le plus souvent du fait d’une insuffisance cardiaque ou de l’apparition d’un hépatocarcinome. Un gène de l’hémochromatose (HFE), localisé sur le bras court du chromosome 6, en 6p21-3, a été récemment cloné : il code une protéine membranaire appartenant à la famille des molécules HLA de classe I. Son rôle dans le déterminisme de la surcharge en fer est maintenant définitivement prouvé, mais les mécanismes biochimiques en cause restent incompris. Une mutation majeure, C282Y, est retrouvée à l’état homozygote chez 70 % à 95 % des malades (suivant les régions) ; les conditions du diagnostic et du conseil génétique se trouvent ainsi modifiées par l’existence d’un test génotypique direct. Cependant, la mutation C282Y ne rend pas compte de la totalité des diagnostics d’hémochromatose et la question d’une hétérogénéité allélique et génétique de la maladie est aujourd’hui posée. Enfin la mutation C282Y est très fréquente à l’état hétérozygote dans les populations nord-européennes. La prévalence réelle de la maladie apparaît inférieure à la fréquence attendue et le problème de la pénétrance de cette mutation doit être étudié.