John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Données nouvelles concernant l’épidémiologie du cancer colorectal en France Volume 15, numéro spécial 6, Numéro spécial : Actualité 2008

Auteurs
Registre Bourguignon des Cancers Digestifs (Inserm U866). Faculté de Médecine, 7 boulevard Jeanne d’Arc, BP 87900, 21079 Dijon Cedex, France

Les données d’épidémiologie descriptive sont indispensables pour connaître la fréquence d’une maladie, son évolution, sa répartition géographique et pour identifier les groupes à risque. En 2005, 37 413 nouveaux cas de cancers colorectaux ont été diagnostiqués en France. Pour les deux sexes réunis, le cancer colorectal se situait au 3 e rang des cancers. Son incidence est restée stable depuis 1980 mais on a pu observer un glissement progressif des cancers du côlon gauche au profit du côlon droit. Les sujets à risque moyen sont les individus des deux sexes de plus de 50 ans. Ils représentent la population cible du dépistage de masse du cancer colorectal qui se met en place en France depuis 2001. Les données épidémiologiques récentes suggèrent que les sujets ayant des antécédents familiaux d’adénomes de plus de 1 cm sont des sujets à risque élevé de cancer colorectal. Ces sujets doivent bénéficier de la même prise en charge que les sujets ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal. Trois à cinq pour-cent des cancers colorectaux se développent dans le cadre de syndromes héréditaires bien définis. La recherche d’une mutation délétère doit être faite chez le cas index et proposée à leurs apparentés du 1 er degré afin de mettre en place une stratégie de dépistage adaptée dans ces familles.