John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cyclo-oxygénase 2 et cancers digestifs Volume 7, numéro 6, Novembre - Décembre 2000

Auteur
ew York Presbyterian Hospital, Cornell University, Department of Gastroenterology and Hepatology, Room F-201, 1300 York avenue, New York, NY 10021, USA

Les prostaglandines, médiateurs essentiels de l’inflammation, participent à l’initiation, à la promotion et à la croissance tumorale. La cyclo-oxygénase 2 (COX2), enzyme inductible, est responsable de la synthèse des prostaglandines G2 et H2 à partir de l’acide arachidonique. La synthèse des prostaglandines est inhibée par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) qui bloquent l’activité enzymatique de la COX. La COX2 est exprimée dans la plupart des cancers digestifs (œsophage, estomac, côlon, pancréas et foie) et la plupart des lignées cellulaires tumorales. Elle est impliquée dans l’apoptose, l’angiogenèse et l’invasivité tumorale, étapes majeures de la carcinogenèse. Plusieurs études ont mis en évidence une diminution du risque d’adénome ou de cancer colorectal chez les sujets traités par aspirine ou AINS au long cours. Les inhibiteurs sélectifs de la COX2, très prochainement mis sur le marché en France, sont déjà en cours d’évaluation dans le traitement préventif de certains cancers. Dans les années à venir, le traitement curatif des cancers digestifs, du cancer du pancréas ou du carcinome hépatocellulaire pourrait faire appel aux inhibiteurs sélectifs de la COX2 en association avec d’autres agents anticancéreux.