John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Comment évaluer la sévérité de l’atteinte hépatique au cours de l’hépatite chronique B à l’ère des marqueurs non invasifs de fibrose ? Volume 14, supplément 5, Numéro spécial : Prise en charge de l’hépatite chronique B en 2007

Auteur
Service d’Hépato-gastroentérologie, Hôpital Saint-André, CHU Bordeaux, Service d’Hépato-gastroentérologie, Hôpital Haut Lévêque, CHU Bordeaux

L’évaluation de la sévérité de l’atteinte hépatique, qui conditionne à la fois le pronostic et les indications thérapeutiques, est d’une importance majeure au cours de l’hépatite chronique B.Des progrès significatifs ont été accomplis dans le diagnostic non invasif de la fibrose hépatique. Un nombre croissant de marqueurs sont désormais disponibles mais très peu jusqu’à présent ont été validés au cours de l’hépatite chronique B.La biopsie hépatique, malgré ses limites, garde donc toute son actualité pour l’évaluation de la sévérité de l’atteinte hépatique avant d’instaurer un traitement antiviral.Les marqueurs non invasifs, notamment le Fibroscan, pourraient également être utiles pour le suivi des patients traités après une ponction biopsie hépatique initiale, ou pour la surveillance des porteurs inactifs.Si leur place reste encore à définir, il ne fait guère de doute qu’avec l’amélioration de leurs performances diagnostiques, les marqueurs non invasifs devraient être utilisés de façon croissante à l’avenir.