John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Comment améliorer la performance des biopsies sous échoendoscopie pour le diagnostic des tumeurs pancréatiques ? Volume 24, numéro 9, Novembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Cochin, Service de gastro-entérologie et oncologie digestive, 27 rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris, France
2 Hôpital Cochin, service d’anatomo-pathologie, Paris, France
3 Université Paris Descartes, France
* Tirés à part

Le diagnostic cyto-histologique des lésions solides pancréatiques est nécessaire avant traitement dans la grande majorité des cas, pour les lésions localement avancées et métastatiques ou borderline avant chimiothérapie, et dans une proportion croissante des lésions résécables. La ponction sous échoendoscopie est en 2017 l’examen de référence pour obtenir cette preuve histologique. Les résultats obtenus sont globalement bons, avec une précision diagnostique de près de 85-90 %, la limite de la technique restant un taux élevé de faux négatifs, en particulier pour l’adénocarcinome pancréatique, de l’ordre de 10-15 %, avec une valeur prédictive négative autour de 50 %. L’objectif pour l’échoendoscopiste est donc de diminuer ce taux d’échec, en combinant les modalités techniques ayant montré les meilleures performances, que ce soit dans le choix du matériel, la méthodologie du prélèvement, le ciblage de la lésion ou la technique du prélèvement par l’anatomopathologiste. Nous allons décrire dans cette mini-revue ces différentes modalités dont la connaissance doit permettre l’amélioration des performances de la ponction sous échoendoscopie.