John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cholangiopathie ischémique Volume 13, numéro 4, Juillet-Août 2006

Auteurs
Service d’Hépato-Gastroentérologie, hôpital de Jolimont, Haine-Saint-Paul, Belgique, Service d’Hépato-Gastroentérologie, hôpital Huriez, CHRU Lille, France, Service d’Hépatologie, hôpital Beaujon, Clichy, France

La cholangiopathie ischémique est une atteinte des voies biliaires secondaire à un trouble de leur vascularisation. Les voies biliaires sont vascularisées exclusivement à partir de sang artériel, à travers un réseau d’artérioles et de capillaires appelé le plexus péribiliaire. Une cholangiopathie ischémique survient lorsqu’il existe des lésions des petites artères hépatiques ou du plexus péribiliaire. L’administration de produits toxiques dans l’artère hépatique, les stades avancés du sida, la transplantation hépatique, la télangiectasie hémorragique héréditaire, la radiothérapie administrée sur l’aire hépatique, la périartérite noueuse et l’artériosclérose sont des causes bien documentées de cholangiopathie ischémique. Les lésions biliaires observées dans le décours d’une cholécystectomie et au cours de certaines maladies systémiques caractérisées par une atteinte de la microcirculation pourraient également être d’origine ischémique mais les preuves directes font défaut. Avant de retenir le diagnostic de cholangite sclérosante primitive, les situations dans lesquelles une atteinte vasculaire pourrait expliquer la maladie biliaire doivent être écartées.