John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Cancers colorectaux métastatiques non résécables : une stratégie d’escalade est-elle possible ? Volume 26, numéro 1, Janvier 2019

Tableaux

Auteurs
1 Centre Hospitalier Régional La Source, Service d’hépato-gastroentérologie et oncologie digestive, 14 avenue de l’Hôpital, BP 86709, F 45709 Orléans cedex 2
2 CHU Dijon, Service d’hépato-gastroenterologie et oncologie digestive, Université Bourgogne Franche-Comté, INSERM LNC UMR1231, 21000 Dijon
* Correspondance
  • Mots-clés : cancer colorectal, métastases, chimiothérapie
  • DOI : 10.1684/hpg.2018.1725
  • Page(s) : 59-65
  • Année de parution : 2019

Certains patients métastatiques ne pourront pas bénéficier de l’exérèse chirurgicale à visée curative de leur cancer colorectal et de ses métastases, y compris après une chimiothérapie d’induction, par exemple lorsque de nombreuses métastases occupent plusieurs sites ou la plupart des segments hépatiques. Les cancers colorectaux touchent le plus souvent des patients âgés du plus de 65 ans, porteurs de comorbidités en particulier cardiovasculaires. Le but du traitement oncologique n’est pas alors d’obtenir une réponse tumorale mais une survie la plus longue possible avec le minimum de toxicité. Une stratégie d’escalade thérapeutique dans une population sélectionnée permet d’éviter les effets secondaires pendant la première ligne de traitement, sans effet délétère en termes de survie, comme le montrent les résultats convergents d’essais académiques ayant exploré cette possibilité.