John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Atteinte rectale au cours des syndromes de prédisposition héréditaire au cancer colorectal : quelle prise en charge médico-chirurgicale en pratique ? Volume 23, numéro 3, Mars 2016

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital La Pitié-Salpêtrière,
Université Paris 6, service d’hépato-gastroentérologie et oncologie digestive,
47-83 boulevard de l’Hôpital,
75013 Paris, France
2 Hôpital La Pitié-Salpêtrière,
Université Paris 6, Service de chirurgie digestive,
47-83 boulevard de l’Hôpital,
75013 Paris, France
3 Hôpital La Pitié-Salpêtrière,
Université Paris 6, département d’oncogénétique,
47-83 boulevard de l’Hôpital,
75013 Paris, France
4 Hôpital La Pitié-Salpêtrière,
Réseau PRED-IdF,
47-83 boulevard de l’Hôpital,
75013 Paris, France
* Tirés à part

Les atteintes du rectum dans le cadre de syndromes de prédisposition héréditaire aux cancers digestifs soulèvent de réelles problématiques dans notre pratique quotidienne. Les décisions médico-chirurgicales concernant ces patients doivent se prendre lors de réunions dédiées de concertation pluridisciplinaire (RCP) d’oncogénétique. Dans le cadre du syndrome de Lynch, en cas de cancer colique, une coloproctectomie totale avec anastomose iléo-anale n’est pas indiquée.En cas de cancer du rectum, l’âge du patient, ses comorbidités, le stade de sa maladie, ainsi que l’observance aux endoscopies ultérieures rentreront en ligne de compte dans le choix d’une chirurgie colique conservatrice. Dans le cadre de la polypose adénomateuse familiale,une chirurgie prophylactique systématique par colectomie est indiquée, le plus souvent vers 20 ans selon l’atteinte. La chirurgie devra être réalisée plus tôt en cas de patient symptomatique, d’apparition de multiples polypes > 1 cm, de dysplasie de haut grade ou de polypose sévère. Le choix du montage entre anastomose iléo-anale et anastomose iléo-rectale se fera essentiellement selon la sévérité de l’atteinte rectale après avoir informé de manière éclairée le patient des bénéfices et des risques de complications ultérieures. La surveillance endoscopique par chromoendoscopie post-chirurgicale est formellement indiquée quels que soient le montage chirurgical et le type de syndrome.