John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Association bevacizumab, irinotecan, fluorouracil et acide folinique pour cancer colorectal métastatique Volume 12, numéro 1, Janvier-Février 2005

Auteur
  • Page(s) : 79
  • Année de parution : 2005

Auteur(s) : Thierry Piche

Hurwitz H, Fehrenbacher L, Novotny W, Cartwright T, Hainsworth J, Heim W, et al. Bevacizumab plus irinotecan, fluorouracil, and leucovorin for metastatic colorectal cancer. N Engl J Med 2004 ; 350 : 2335-42.

Le facteur de croissance endothélial (vascular endothelial growth factor ou VEGF) est une glycoprotéine produite par les cellules normales ou tumorales et constitue un important régulateur de l’angiogenèse. Des études précliniques ont montré qu’un anticorps monoclonal dirigé contre le VEGF, le bevacizumad (Bev), pouvait inhiber la croissance tumorale dans plusieurs cancers. En plus de ses effets sur l’angiogenèse, le Bev pourrait améliorer la diffusion des agents cytotoxiques dans les tumeurs par une altération de leur vascularisation et une augmentation de la pression interstitielle [1]. Dans des essais de phase 2 concernant le traitement des cancers colorectaux, l’addition du Bev au fluorouracile (F) et à la leucovorine (L) augmentait les taux de réponse, le délai sans progression tumorale et la médiane de survie des malades [2]. Le but de cet essai de phase 3 était de comparer l’effet de l’addition du Bev à la combinaison F/L plus irinotecan (I) sur la survie des malades atteints de cancer colorectal métastatique. Quatre cent deux malades ont reçu l’association FLI/Bev et 411 l’association FLI/placebo. Le Bev était administré à la dose de 5 mg/kg toutes les deux semaines. L’objectif principal de l’étude était l’évaluation de la survie. Les objectifs secondaires étaient la survie sans progression, le taux de réponse, la durée de la réponse, la tolérance et la qualité de vie. La médiane de survie était de 20,3 mois dans le groupe FLI/Bev et de 15,6 mois dans le groupe FLI/placebo (p < 0,001) (figure 1). La survie médiane sans progression était de 10,6 mois dans le groupe FLI/Bev contre 6,2 mois dans le groupe FLI/placebo (p < 0,001). Les taux de réponses respectifs atteignaient 44,8 % et 34,8 % (p = 0,004). La durée moyenne de la réponse était significativement plus prolongée dans le groupe FLI/Bev (10,4 vs 7,1 mois ; p = 0,001). L’hypertension artérielle était plus fréquemment observée sous Bev mais était facilement contrôlée. Les données de cet essai de phase 3 suggèrent que les inhibiteurs de l’angiogenèse sont efficaces dans le traitement du cancer du côlon métastatique.

Références

1. Jain RK. Normalizing tumor vasculature with anti-angiogenic therapy : a new paradigm for combination therapy. Nat Med 2001 ; 7 : 987-9.

2. Kabbinavar F, Hurwitz H, Fehrenbacher L, Meropol NJ, Novotny WF, Lieberman G, et al. Phase II, randomized trial comparing bevacizumab plus fluorouracil (FU)/leucovorin (LV) with FU/LV alone in patients with metastatic colorectal cancer. J Clin Oncol 2003 ; 21 : 60-5.

Figure 1. Courbe de Kaplan-Meier. Estimation de la survie globale. La médiane de survie indiquée par les pointillés était de 20,3 mois dans le groupe traité par Bev contre 15,6 mois dans le groupe traité par placebo (p < 0,001).