John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Appel en urgence au gastro-entérologue : comment éviter les erreurs ? Volume 26, supplément 2, Novembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
AP-HP - Sorbonne Université, Hôpital Saint-Antoine, Centre d’endoscopie digestive et Garde d’endoscopie digestive, 184 rue du faubourg Saint-Antoine, 75571 Paris Cedex 12
* Correspondance

La prise en charge des urgences pendant une astreinte ou une garde est difficile car la gastro-entérologie est une spécialité large et les premières informations sont parfois transmises par des intervenants multiples et souvent uniquement par téléphone. Tout ce qui est entendu et transmis doit être écrit et archivé. Cette mini-revue présente neuf erreurs à éviter dans le contexte de la garde ou de l’astreinte téléphonique d’endoscopie. Il y est notamment argumenté et promu l’anticipation d’une anesthésie générale avec intubation oro-trachéale pour la plupart des endoscopies digestives hautes en urgence ; la prise en charge des corps étrangers digestifs hauts dans des délais adaptés (sans retard inutile du fait de tentatives de traitements pharmacologiques ou d’examens d’imagerie souvent inutiles) ; la place désormais centrale du scanner (et marginale de l’endoscopie) dans la prise en charge les lésions caustiques œsogastriques ; l’appel au chirurgien pour le body packing/stuffing et pour les corps étrangers intrarectaux ; la reconnaissance précoce et le traitement rapide de l’ischémie mésentérique, de la colite aiguë sévère, et des causes extradigestives de douleurs abdominales aiguës sont des éléments critiques.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International