John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Anuscopie de haute résolution et dépistage du cancer de l’anus Volume 20, numéro 8, Octobre 2013

Auteurs
Hôpital européen Georges Pompidou, service d’oncologie digestive, Université Paris 5, Sorbonne Paris Cité, Paris, France, Centre hospitalier Diaconesses-Croix Saint Simon, service de proctologie médico-interventionnelle, site Reuilly, 18 rue du sergent Bauchat, 75012 Paris, France

Le risque de développer un carcinome épidermoïde du canal anal est 29 fois plus élevé dans la population infectée par le VIH que dans la population générale, et 80 à 100 fois chez les homosexuels masculins. Des recommandations de dépistage du cancer de l’anus chez les patients infectés par le VIH existent en France depuis 2006. L’anuscopie de haute résolution est un examen à la loupe de la muqueuse du canal anal après coloration par acide acétique et lugol qui permet de mettre en évidence des lésions anales précancéreuses dites de néoplasie anale intra-épithéliale. Cet outil est amené à jouer un rôle grandissant dans la détection et la prise en charge des lésions de haut grade dont le traitement pourrait éviter la progression vers des lésions invasives. Ainsi, des stratégies de dépistage associant l’étude d’un frottis cytologique anal suivie en cas d’anomalie de la réalisation d’une anuscopie de haute résolution ont été proposées dans les populations à risque. Mais aucun consensus international de dépistage n’existe à ce jour.