John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les filets du neutrophile : acteurs clé des formes sévères de la Covid-19 Volume 27, numéro 4, Juillet-Août 2021

Illustrations

  • Figure 1
Auteurs
1 Laboratoire de cardiologie, institut Giga, université de Liège, Liège, Belgique
2 Directrice de recherche au Fonds national de la recherche scientifique (FRS-FNRS), Belgique
3 Laboratoire d’immunophysiologie, institut Giga, université de Liège, Liège, Belgique
4 Faculé de médecine vétérinaire, université de Liège, Liège, Belgique
5 WELBIO, Walloon Excellence in Life Sciences and Biotechnology, Wallonie, Belgique
* Tirés à part

Dans les formes sévères de la Covid-19, les réponses inflammatoires exacerbées, les dommages tissulaires subséquents, ainsi que les évènements thromboemboliques ou immunothrombotiques déclenchés par le Sars-Cov-2 sont les principales causes d’insuffisance respiratoire et de décès. Il est connu que les filets du neutrophile (NET), libérés lors d’un processus appelé NETose, peuvent se former dans les poumons suite à une infection par des virus respiratoires. Ces structures extracellulaires ont la capacité de provoquer des lésions pulmonaires et de favoriser la formation de thrombi et la fibrose, complications majeures de la Covid-19 sévère. Dans une étude récente, nous avons cherché à comprendre comment la NETose pouvait être liée aux changements immunopathologiques pulmonaires associés à des cas mortels de la maladie. Nous avons recherché ces structures NET dans les biopsies pulmonaires post-mortem de patients Covid-19. Nous avons ensuite analysé leur localisation dans les lésions et dans les différents compartiments micro-anatomiques des poumons. À cette fin, nous avons effectué une coloration par immunofluorescence de la myéloperoxydase, de l’histone citrullinée H3 et de l’acide nucléique (DAPI) sur des coupes de biopsies pulmonaires incluses dans la paraffine de quatre patients Covid-19 et de quatre patients décédés d’une cause non liée à la Covid-19. Les premiers représentaient des cas prototypiques graves et mortels de la Covid-19, caractérisés par une pneumonie et une insuffisance respiratoire fatale associées à une inflammation systémique, une neutrophilie et une coagulopathie. Nous avons détecté des NET dans les poumons de chaque patient Covid-19. Une analyse histopathologique détaillée a révélé de larges zones d’infiltration de NET dans plusieurs compartiments pulmonaires correspondant aux microthrombi artériolaires, aux zones inflammatoires riches en neutrophiles de l’interstitium pulmonaire ainsi qu’aux alvéoles ou bronchioles où elles étaient souvent colocalisées avec des dépôts occlusifs de fibrine. Une autre étude, publiée simultanément à la nôtre, a fourni les premières preuves expérimentales de l’existence d’un lien causal possible entre la NETose et les lésions pulmonaires. Même si l’implication des NET dans les évènements thrombotiques associés à la Covid-19 n’a pas encore été démontrée, ces données soutiennent l’hypothèse selon laquelle les NET représenteraient des acteurs clé des complications pulmonaires associées à la maladie. Elles suggèrent également que le ciblage des NET pourrait représenter des voies potentielles pour le traitement des réponses inflammatoires et thrombotiques à l’infection par le Sars-Cov -2.