John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Les facteurs de risque d’exposition professionnelle dans les lymphomes Volume 26, numéro 3, Mai-Juin 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Service des maladies du sang, CHU d’Angers, France
2 Centre de consultations de pathologie professionnelle, CHU d’Angers, France
3 Inserm, U1085, Irset, équipe Ester, université d’Angers, France
* Tirés à part

Les facteurs de risque des hémopathies, en particulier des hémopathies lymphoïdes, restent encore mal connus de nos jours. Un certain nombre de facteurs de risque d’origine professionnelle ont fait l’objet d’études scientifiques depuis les années 1980. Nous proposons, dans cette mini-revue, une synthèse des données de la littérature traitant des facteurs de risque de lymphomes liés aux expositions professionnelles. Les pesticides et les solvants organiques ont été les plus étudiés et la profession d’agriculteur semble la plus touchée. Nous détaillons ici les principaux pesticides incriminés. Les teintures capillaires, les rayonnements ultraviolets et ionisants ont également fait l’objet d’études épidémiologiques. Cependant, un bon nombre de ces études comportent des limites et des biais, et incitent à la précaution quant à l’interprétation de leurs résultats et de leurs conclusions. Enfin, il est rappelé que la survenue d’un lymphome mise en lien avec une exposition professionnelle reconnue comme potentiellement favorisante peut faire l’objet d’une demande de reconnaissance au titre de la maladie professionnelle, selon certaines conditions.