John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Atlas d’images de cytométrie en flux : les syndromes lymphoprolifératifs Volume 28, numéro 6, Novembre-Décembre 2022

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

  • Figure 5

  • Figure 6

  • Figure 7

  • Figure 8

  • Figure 9

  • Figure 10

  • Figure 11

Tableaux









Auteurs
1 Laboratoire d’hématologie, CHU de Strasbourg, France
2 Laboratoire d’hématologie, CHU La Milétrie, Poitiers, France
3 Laboratoire d’hématologie cellulaire, GHS/Hospices civils de Lyon, Pierre-Bénite, France
4 Équipe Lymphoma Immuno-Biology, faculté de médecine Lyon-Sud, Pierre-Bénite, France
5 Groupe CytHem-SLP
* Tirés à part : L. Baseggio
Liens d’intérêt : les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt en rapport avec cet article.

L'immunophénotypage par cytométrie en flux (CMF) est devenu une analyse incontournable dans la démarche diagnostique multidisciplinaire des syndromes lymphoprolifératifs chroniques (SLP) B, T et NK. Chaque SLP se caractérise par des profils immunologiques amplement décrits dans la littérature, qui s'enrichissent progressivement avec la meilleure connaissance de la physiopathologie de ces SLP. Dans cet atlas, sont répertoriés les profils immunologiques des SLP-B et des SLP-T les plus fréquemment identifiés au niveau du sang périphérique. L'originalité de cet atlas est de décrire des profils immunologiques obtenus sur des CMF différentes (LYRIC [Becton-Dickinson], FACS Canto II [Becton-Dickinson] et NAVIOS [Beckman-Coulter]), avec des combinaisons d'anticorps différents (clones et fluorochromes) et sur trois sites hospitaliers différents (GHS/Hospices Civils de LYON, CHU de Strasbourg et CHU de Poitiers) permettant ainsi à toute la communauté de cytométristes de s'y référer, quels que soient la CMF et la combinaison d'anticorps utilisés.