John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Symptômes neuropsychiatriques dans la maladie à corps de Lewy : revue de la littérature Volume 16, numéro 1, Mars 2018

Auteurs
1 Consultation mémoire, Centre hospitalier le Vinatier, Bron, France
2 Hospices civils de Lyon, CM2R, Hôpital des Charpennes, Villeurbanne, France
3 Inserm U1028, CNRS UMR5292, University Lyon 1, Lyon Neuroscience Research Center, Brain Dynamics and Cognition Team, Lyon, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : maladie à corps de Lewy, démence à corps de Lewy, symptômes comportementaux, hallucinations, anxiété, dépression
  • DOI : 10.1684/pnv.2018.0723
  • Page(s) : 87-95
  • Année de parution : 2018

La maladie à corps de Lewy (MCL) est une pathologie neurodégénérative fréquente, seconde en termes de prévalence après la maladie d’Alzheimer. Son diagnostic clinique repose sur des fluctuations cognitives et motrices, des hallucinations visuelles précoces et un syndrome parkinsonien ; récemment les nouveaux critères de MCL ont ajouté les troubles du comportement en sommeil paradoxal (TCSP). Les symptômes neuropsychiatriques (SNP) de la MCL sont plus nombreux, plus sévères et plus précoces que dans les autres pathologies neurodégénératives. Ils sont parfois au premier plan devant les symptômes moteurs et cognitifs. Leur reconnaissance constitue un enjeu diagnostique et thérapeutique important. L’objectif de cet article est de proposer une synthèse sur la phénoménologie, l’étiopathogénie, et le traitement des SNP dans la MCL.