John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Place des « thérapies lumière » auprès des personnes âgées souffrant de pathologie démentielle : état des lieux et perspectives futures Volume 17, numéro 1, Mars 2019

Auteurs
1 Unité de psychologie de la sénescence, Université de Liège (ULiège), Belgique
2 Intercommunale de soins spécialisés de liège (ISoSL) - Les Cliniques de Soins Spécialisés Valdor-Pèrî, Liège, Belgique
3 Département des sciences de la Santé publique, Université de Liège (ULiège), Belgique
* Tirés à part

Vu les bénéfices thérapeutiques relativement modestes des traitements médicamenteux dans la démence, un intérêt grandissant se marque pour les approches non pharmacologiques, notamment les thérapies lumière (light based therapy, LBT). Objectif : l’objectif de cette revue de littérature est de recenser les études ayant employé les LBT dans la démence afin de formuler des recommandations quant à leur utilisation. Méthode : une recherche bibliographique a été effectuée dans les bases bibliographiques Medline et PsycINFO, de leur création à février 2017, via la combinaison de mots clés incluant démence et thérapie lumière. Résultats : 42 articles ont été analysés avec une attention portée aux caractéristiques des participants et des modalités des LBT. Leur effet a été envisagé dans le cadre du rééquilibrage du rythme circadien et dans une optique clinique de réduction des troubles comportementaux, de ralentissement du déclin cognitif, etc. Selon les paramètres et les modalités, l’impact des LBT est partiellement ou non signifiant. Conclusion : sur base de l’article, certaines recommandations sont énoncées : privilégier des dispositifs architecturaux, fixer un seuil minimum de pic d’intensité lumineuse de 2 000 lux, tester une modulation de l’intensité lumineuse au cours de la journée et l’adéquation entre la coloration de la lumière et l’objectif thérapeutique recherché.