John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Les conduites addictives de la personne âgée Volume 10, numéro 3, Septembre 2012

Auteurs
Pôle d’addictologie en Limousin, Centre hospitalier Esquirol, Limoges, France, Pôle de psychiatrie adulte 23G01, Centre hospitalier La Valette, Saint-Vaury, France, Fédération hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’adulte et de la personne âgée, Centre hospitalier Esquirol, Limoges, France, UMR, Inserm 1094, NET, Faculté de médecine, CHU de Limoges, France, Centre mémoire de ressources et de recherche du Limousin, Centre hospitalier Esquirol, Limoges, France

Les auteurs font un point sur les conduites addictives du sujet âgé en choisissant l’alcoolisme de la personne âgée comme type de description et abordent le tabagisme, l’addiction aux médicaments, les toxicomanies et les addictions comportementales y compris le jeu pathologique. Les addictions de la personne âgée renvoient à une clinique spécifique marquée par la fréquence élevée des comorbidités somatiques, les modifications physiologiques liées à l’âge, une gravité accrue du fait de présentations atypiques par rapport aux sujets plus jeunes. Les questionnaires de dépistage et/ou de diagnostic ne sont souvent pas adaptés pour les sujets âgés. L’abord psychopathologique souligne la réactualisation avec l’avancée en âge des vulnérabilités non élaborées en lien avec la séparation, le narcissisme, la régression orale, l’alexithymie et d’autres dimensions pathologiques de personnalité. Le poids de l’environnement, avec des représentations dominées par un certain âgisme, reste un frein à une prise en charge qui doit être basée, comme chez l’adulte plus jeune, sur l’approche motivationnelle et des thérapeutiques spécifiques avec une vigilance pharmacologique spéciale.