John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Étude prospective multicentrique décrivant le parcours de soins d’une population gériatrique hospitalisée en court séjour via une hotline gériatrique Volume 20, numéro 4, 2022-12-01

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

Tableaux

Auteurs
1 Service de gériatrie clinique, CHU de Saint-Étienne, France
2 UNIV ANGERS, UPRES EA 4638, University of Angers, France; Department of Geriatric Medicine and Memory Clinic, Research Center on Autonomy and Longevity, University Hospital, Angers, France; Gérontopôle Autonomie Longévité des Pays de la Loire, France
3 Centre technique d’appui et de formation, Saint-Étienne, France
4 Chaire Santé des aînés, Université Jean-Monnet, Saint-Étienne, France
5 Gérontopôle Auvergne-Rhône-Alpes, Saint-Étienne, France
Correspondance : B. Chomette

Rationnel

Les Agences régionales de santé (ARS) financent des hotlines gériatriques en vue d’améliorer l’articulation entre la médecine de ville et l’hôpital. L’objectif de notre étude est de décrire l’état de santé et le parcours de soin des sujets âgés de plus de 75 ans hospitalisés en court séjour gériatrique via une hotline gériatrique.

Matériel et méthode

Cette étude multicentrique prospective a inclus 1 451 sujets sur 24 mois. Le critère de jugement principal est la durée moyenne de séjour (DMS). Les critères de jugements secondaires sont les données médico-socio-démographiques.

Résultats

La population hospitalisée via une hotline est comparable à celle habituellement retrouvée dans les services de court séjour gériatrique. La DMS est corrélée au mode de vie et au mode de sortie (p < 0,001). Il existe un surrisque significatif de non-retour au lieu de vie antérieur selon l’âge, la durée moyenne de séjour, les comorbidités et le degré de dépendance.

Conclusion

Le parcours de soins du sujet âgé de plus de 75 ans passant par la hotline est optimisé avec une durée moyenne de séjour à 14 jours, témoignant d’une bonne articulation entre médecine de ville et hôpital. Cette démarche permet de prendre en charge précocement les sujets âgés dans la filière gériatrique.