John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Critères de limitation anticipée du transfert en réanimation des patients âgés de 75 ans et plus hospitalisés dans un service de gériatrie aiguë Article à paraître

Tableaux

Auteurs
CHU de Dijon Bourgogne, Pôle personnes âgées, Service de médecine interne gériatrie, Dijon, France
* Correspondence

Objectif. Ce travail visait à déterminer les critères de limitation anticipée de transfert en réanimation (LATR) des patients hospitalisés en gériatrie aigüe. Méthode. Cette étude rétrospective, réalisée sur 10 mois, concernait des sujets d’âge > 75 ans hospitalisés en gériatrie aigüe et réparties en 2 groupes selon qu’une LATR était retenue ou non. Résultats. Ont été inclus 906 patients âgés dont 446 sans LATR. Les analyses univariées montraient une corrélation entre la LATR et un score au Mini Mental Status< 20/30 tandis que la dénutrition n’impactait pas la décision de LATR. En analyse multivariée, les facteurs associés à une LATR étaient l’âge > 85 ans, une hospitalisation durant les 6 derniers mois (Odds Ratio (OR) = 1,72; Intervalle de Confiance (IC) 95 % [1,23-2,39]), la vie en institution (OR = 1,93; IC95 % [1,18-3,16]) et l’existence d’escarre(s) (OR = 2,44; IC95 % [1,20-4,98]). Un score de Charlson nul était associé à l’absence de LATR (OR = 0,42; IC95 % [0,26-0,67]). Conclusion. Si certains critères sont partagés entre gériatres, réanimateurs et urgentistes, d’autres divergent, illustrant l’hétérogénéité des pratiques.